toilet-for-disabled-people
normal

Salle de bain et WC pour seniors et handicapés : offrez l'accessibilité

Par Valère Carglass® Maison,
30 mai 2014

À l'horizon 2030, les personnes âgées et les handicapés devraient constituer environ 50 % de la population française. La logique, mais aussi la législation, veulent que la maison soit adaptée pour permettre à tous de vivre dans les meilleures conditions. Lieu de détente et d'intimité, la salle de bain est à réaménager en premier lieu...

Plus de place !

Handicapé ou senior, le problème est souvent le même. Une personne à mobilité réduite a avant tout besoin de davantage de place. L'espace doit donc être reconsidéré dans son ensemble. La circulation dans la salle de bain doit être optimisée. Il s'agit de permettre à un déambulateur ou à un fauteuil de passer partout sans se retrouver bloqué. Concrètement, il faut prévoir une largeur de porte minimum de 90 cm (si la configuration le permet, les portes coulissantes sont idéales, tant pour gagner de la place que pour les personnes mal voyantes notamment), ainsi qu'un rayon de 80 cm pour les demi-tours. L'espace doit être libéré sous le lavabo (un suspendu est conseillé) pour permettre à une personne en fauteuil d'y accéder pleinement. De même, on veillera à ce que les éventuelles prises soient remontées sur le mur, et que les interrupteurs soient au contraire redescendus ! Dimensions toujours : les WC doivent être revus pour se trouver à la même hauteur que le fauteuil et permettre de s'asseoir et de se relever, de passer de l'un à l'autre sans trop d'effort. Une cuvette suspendue est bien sûr idéale (avec suffisamment de place latéralement), mais on peut aussi opter pour un rehausseur.

Plus de sécurité !

Dès la porte de la salle de bain, il convient de concilier intimité et sécurité. On privilégiera donc une serrure à bouton, qui se déverrouille rapidement de l'extérieur. Côté sol, le plastique antidérapant et étanche a l'avantage sur le carrelage pour éviter les glissades. Enfin, il s'agit de ne pas lésiner sur les poignées et barres d'appuis favorisant la mobilité, la sortie de fauteuil et le maintien dans l'espace bain. Rainurées, elles offrent une meilleure prise qu'en inox. Quoi qu'il en soit, elles devront êtres placées à la bonne hauteur (entre 70 et 90 cm) et solidement fixées pour éviter tout accident. Il est aussi à noter qu'un mitigeur thermostatique évitera les risques de brûlure. Equipé d'un levier rallongé, il sera plus facile d'utilisation pour les personnes handicapées.

Plus de confort !

Côté bain, la question cruciale est : douche ou baignoire ? Douche évidemment ! Et plus particulièrement la douche à receveur ultra plat, ou encore l'italienne, qui règlent le problème du seuil à franchir. Il est bon de prévoir également un siège de douche pour assurer un meilleur confort et une sécurité optimale, et également une douchette à main qui facilite la toilette, mais aussi l'éventuelle intervention d'une tierce personne. Aujourd'hui, les solutions proposées par les marques spécialisées sont nombreuses et variées. Les grands noms de l'espace bain ont aussi commencé à ajouter à leur catalogue des produits dédiés aux seniors et aux personnes à mobilité réduite. Le design fait son entrée, et une salle de bain adaptée n'est plus tristounette ! Vous aurez toutefois compris que son aménagement nécessite de multiples connaissances et compétences, de la plomberie à l'électricité, du choix des matériaux aux dimensions à respecter. Le mieux est de confier ce type de travaux à un spécialiste capable d'en assurer la coordination et la réalisation dans les moindres détails.

Les aides possibles

Des aides sont prévues pour favoriser le maintien à domicile d'une personne âgée. Petit résumé :

  • La Caisse nationale d'assurance vieillesse (CNAV) propose un plan d'actions personnalisé (PAP), réservée aux titulaires d'une retraite du régime général à titre principal, âgés d'au moins 55 ans.
  • L'agence nationale pour l'amélioration de l'habitat (Anah) subventionne les aménagements «  visant à améliorer l'autonomie de la personne ». Pour en bénéficier, il faut être propriétaire de son logement (qu'on y réside ou qu'on le loue) et avoir des ressources inférieures à un certains plafonds. Pour les connaître et déterminer les aides auxquelles vous pouvez prétendre :www.anah.fr
  • Les conseils généraux prévoient quant à eux une Aide personnalisée à l'autonomie. Renseignez-vous dans votre département.
 

RDV sous 5 jours maximum, devis gratuit et sous 10 jours maximum, tarifs et délais garantis : avec Carglass® Maison, votre salle de bain devient « accessible », dans tous les sens du terme !

Tags :
Avatar
Valère Carglass® Maison